oliezekat [2011]

"Next time a man lands on the moon,
he must check whether a kerbal needs a rescue mission"

oliezekat

255

points

17

Achievements completed

9

crafts

121

posts

Screenshot

On m'a suggéré sur Redit d'ajouter un cône entre les deux Mk-55 pour réduire la trainée, et effectivement j'y gagne une centaine de delta-v malgrés le surpoids.

Je ne savais pas que KSP gérait aussi le profil aérodynamique de la queue d'un engin pour calculer le "drag".

General
KSP version1.1.3
BodyKerbin
SituationVab

Comments


Login to post comment

oliezekat [2011]
the 10/19/16

Non, ça dépend de la position de ton CoM, plus il est bas moins ta capsule risque de se retourner.

De plus, vaut mieux avoir son SAS actif en permanence pour orienter la capsule vers le curseur de vélocité (jaune) pour éviter d'échauffer d'autres parts.

scouarn [154]
the 10/19/16

Le problème c'est que le vaisseau aura tendance à se tourner de lui même dans la position la plus aérodynamique (tout le monde connaît ça), ce qui risque d'être le toit plat en avant, faudra un bon SAS. x)
Ca vaut le coup d'essayer...

oliezekat [2011]
the 10/17/16

D’après BlakeMW la trainée à l'arrière a plus d'incidence sur le coefficient de "drag" que celle à l'avant.

Il en a même extrapolé un moyen de réduire le besoin d'un bouclier thermique en ajoutant un part totalement plat au sommet.

scouarn [154]
the 10/17/16

La traîné est due à une dépression à l'arrière, mais à l'avant elle est due à une surpression, c'est la grosse différence.

oliezekat [2011]
the 10/16/16

Ci-dessous l'explication qui m'avait été faite par BlakeMW sur Reddit :

(...) there is really no difference between a blunt nose and a blunt tail, both are equally draggy (in fact a blunt tail might even be worse than a blunt nose - testing is inconclusive), an aerodynamic nose cone attached to the bottom of the rocket would probably give you an extra 100-400m/s due to reduced drag.

oliezekat [2011]
the 10/16/16

Notez que si votre fusée a un seul moteur "inline", les flammes produisent un effet aérodynamique similaire à un cône (comme dans la réalité).